Soap

Les savons de la meilleure qualité sont issus d’une saponification à froid. Le fait de ne pas chauffer les huiles et les beurres végétaux permet de conserver tous les bienfaits qui composeront le savon : vitamines, acides gras et autres antioxydants.

Les savons saponifiés à froid surgras sont idéaux pour l’hydratation de la peau ! La glycérine et les huiles permettent de restaurer la couche protectrice naturelle de la peau que les savons peuvent altérer. Elles déposent sur la peau un film qui empêche l’eau de s’évaporer. La peau reste alors hydratée plus longtemps.

Conscients que les pains de savon ne plaisent pas à tout le monde, nous avons décliné une gamme de soins lavants liquides 100% naturels.

Chaque huile végétale possède des actifs qui lui sont propres

Le beurre de coco adoucit, hydrate et nourrit les peaux sensibles.
L’huile de colza a des propriétés revitalisantes, nourrissantes et émollientes.
L’huile d’olive douce hydrate et apaise.

Les savons durs, saponifiés à froid, sont au-dessus du panier en matière de protection de l’environnement :
La méthode artisanale de la saponification à froid consomme peu d’énergie et rejette peu d’eaux usées dans la nature.
Nos savons solides ont un faible impact écologique : ils génèrent 25% de CO2 en moins que les savons liquides de leur fabrication à leur fin de vie.

Ils lavent plus longtemps : seuls 0,35 grammes de savon solide sont nécessaires pour se laver les mains contre 2,3 grammes de savon liquide. Sous la douche aussi, on utilise donc une plus petite quantité de savon solide que de gel douche. Ce qui représente une économie moyenne de 45 € par an et par personne.
Ils nécessitent peu d’emballage : nos savons sont conditionnés dans du papier kraft recyclés.

FAQ

La mousse est-elle nécessaire ?
Les savons naturels moussent souvent moins que leurs équivalents industriels. La mousse, ça rend l’utilisation du produit agréable, parce qu’à la télé elle est associée au bien-être ou au luxe. Mais ce n’est pas la mousse qui lave !

Un savon solide est-il un nid à bactéries ?
On entend souvent que le savon dur est une aubaine pour les bactéries. Il est vrai que les barres de savon peuvent être envahies par des micro-organismes, comme à peu près toutes les surfaces. Mais seules les personnes possédant un système immunitaire affaibli doivent être prudentes. Pour garder le savon sain, il est conseillée de le stocker hors de l’eau (pas sur le rebord de la baignoire, tout humide) et veiller à ce qu’il sèche entre les utilisations. On peut aussi rincer son savon à l’eau courante avant de l’utiliser. Une famille ne risque rien à partager le même savon puisque tous ses membres portent globalement les mêmes micro-organismes.

Enfants et femmes enceintes : quel savon utiliser ?
Les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que les jeunes enfants doivent éviter l’usage des huiles essentielles. Or, certains savons écologiques, solides ou liquides, contiennent des parfums, provenant parfois d’huiles essentielles. De plus en plus de savonniers y sont attentifs et développent des savons adaptés, avec ou sans parfums.

La liste des ingrédients… du chinois ?
La liste « INCI » comprend tous les ingrédients d’un produit cosmétique. Les composants sont indiqués en latin ou en anglais. Pour un savon saponifié à froid, cette liste mentionne systématiquement :
Des huiles et/ou beurres végétaux saponifiés. Le premier mot du nom est « Sodium » tandis que le dernier mot fini par « -ate ». Par exemple : « Sodium Olivate » pour l’huile d’olive saponifiée, « Sodium Rice Branate » pour l’huile de son de riz saponifiée, « Sodium Cocoate » pour l’huile de coco saponifiée…
de la glycérine : « Glycerin ».

Voilà, cela pourra vous aider à vérifier la composition de vos savons et vous assurer qu’ils sont bien meilleurs pour vos peaux et pour notre jolie planète….